Jogger Geek !

geek runner tshirt

Le programme étant déjà bordé à la minute et seconde près, l’équipement étant acheté et parfaitement testé pour éviter les surprises de dernière minute, il restait donc à me trouver un moyen de contrôler ma progression. Alors oui : je pouvais estimer selon mes trajets via google earth par la suite le nombre de kilomètres (plutôt mètres pour les premières semaines), je pouvais également enclencher mon chrono à chaque fois pour déterminer combien de temps j’ai couru, mais ça m’était insuffisant, d’autant qu’une réflexion bien plus embêtante me venait à l’esprit concernant le programme : il est trop détaillé, trop de secondes, trop de minutes, trio d’alternances entre courses et marche, des séries, du fractionné… bref, à moins de passer mon temps à suivre mon chorno manuellement, à l’enclencher, à l’arrêter, le réinitialiser, faire des sommes mentalement en pleine courses et garder en dette la série à la quelle je suis, m’était juste infernal pour ne pas dire irréaliste.
Il me fallait donc un chrono paramétrable qui puisse biper pour m’avertir que l’heure était à la course, à la marche, qui puisse être programmé pour une série d’exercices et que son signal (bip ou vibration) soit suffisamment fort pour pouvoir le remarquer en pleines courses urbaines avec tout les bruits de la ville. Un gros point d’interrogation planait ainsi sur ma tête, ou vais-je trouver ce bidule, je ne sais même pas à quoi ça pourrait ressembler, puis deuxième question est-ce que ça existe (ce qui m’éviterais la course au Yéti) ?
Alors pour répondre à la première question oui, ça existe, en trouver en Tunisie… euuuuh, on dira que ça se corse à ce niveau. Fallait donc trouver un palliatif, et grâce au net et à la magie de la technologie, ça a été vite trouvé (et qui plus est gratuitement) : il existe en effet plusieurs applications pour smartphone qui rendent et le tracking, et le coaching possible à portée de doigts.
Alors voilà, une fois la piste trouvée, j’ai vite fait de télécharger tout ce qui était gratuit pour le tester à blanc, et j’ai finalement retenu deux programmes plutôt complémentaires : Endomondo pour le tracking et le suivi de mon évolution, et 10K for Pink pour le coaching.

Endomondo-logo-1-300x300Endomondo (que je connaissais il y a quelques années sur BlackBerry et qui en est aujourd’hui à sa 8ème mouture) disponible sur quasiment la totalité des supports (iOS, Android, BB OS, Windows Phone), et est ce qu’on peut appeler un Sport Tracker, dans la même catégorie, vous pourrez trouver des applications comme celle de la série Nike+ Running ou des programmes comme RunKeeper, Runtastic voire encore Zombies, Run! Ce genre d’application a l’avantage de garder trace de vos courses via un positionnement GPS permanent, permettant ainsi de visualiser vos trajets sur carte, les altitudes, vos vitesses moyennes et instantannées, vos courbes de performances sur l’ensemble d’un parcours, de garder trace de vos records et performances, ce qui confère de gros avantages notamment et essentiellement vous aider à mieux gérer/doser vos efforts en course en répartissant mieux les efforts (ils permettent également pour une meilleure précision de raccorder des bracelets cardiaques pour tracker le rythme cardiaque pendant l’effort et ainsi alerter dans les zones rouges). Bien entendu, toutes les données peuvent être récupérées directement sur l’application ou encore mieux via des comptes personnalisables et sécurisable accessibles via Internet. Pour en revenir à Endomondo, quoi qu’il n’est pas le plus populaire en terme de base utilisateurs (sans doute parce qu’il n’existe qu’en version anglaise), m’a paru plus complet dans la mesure où il permettait de l’utiliser sur n’importe quel sport et non pas seulement sur de la course à pied comme ces concurrents,, bien utile pour centraliser dans un même endroit ses différentes activités et dans une même interface. Le facteur sobriété de cette même interface est également un plus non négligeable, dans la mesure où il est sans chichi et ne garde que l’essentiel (possibilité de customiser pour ceux que ça intéresse), et point de vue fonctionnalités est très complet : pour chaque activité il mesure : la distance parcourue, la durée, la vitesse moyenne, la vitesse maximal, la vitesse instantannée pour chacun des points de passage, le nombre de calories consumées, la sudation, l’altitude par point, et les conditions météorologique (tout celà peut bien entendu être exporté à tout moment pour utilisation sur une autre plateforme, ce que je juge à mon sens très honnête), d’autres fonctionnalités moins intéressantes (pour moi) y figurent également telle que l’intégration aux réseaux sociaux, le suivi sur carte des trajets, et d’autres fonctionnalités plus fun comme de savoir combien de tour de la terre on a fait, ou combien de terre-lune on a parcouru ou encore combien de burger ont été consumés grâce au sport, sans oublier une option très sympathique : le “PepTalk” qui permet à retranscrire vocalement des les écouteurs en plein exercice les messages que peuvent te laisser tes amis (qui a dit que la course était un sport où l’on pouvait pas être encouragé?), je l’ai bien entendu essayé, et ne peut que confirmer que ça marche bel et bien. A savoir qu’il ne s’agit là que de la version gratuite, et qu’une version premium (sans publicité et avec des fonctionnalités plus poussées) est également disponible pour les moins novices.

10KFORPINKDeuxième programme retenu et qui fera lui office de coach, le 10K for Pink de Zen Labs, et non il n’est pas dédicacé par la chanteuse, mais soutien la lutte contre le cancer du sein. Pour quoi je l’ai retenu parmi plusieurs autres? Parce qu’il est gratuit et fait exactement ce dont j’ai besoin : proposer un programme sur 14 semaines de 3 jours ce qui correspond pile à mon programme. Après il suffit de le paramétrer à l’avance pour qu’il te dise quand finit l’échauffement, quand courir, quand ralentir, quand marcher, et quand commencer le cooldown. L’interface est un brin austère, mais on s’en fout du moment qu’on aura pas trop le temps de la regarder mais plutot d’écouter le coach directement dans les oreillettes (possibilité de choisir entre une voix masculine ou féminine). Autre programme que je pourrais vous conseiller comme coach (et que j’ai d’ailleurs gardé sur mon smartphone à toutes fins utiles) et qui a pour simple nom : RunNow qui a l’avantage d’être très épuré et totalement paramétrable.

Advertisements

One thought on “Jogger Geek !

  1. Pingback: Couch to 10K : Episode 0 | Couch to Marathon Diary

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s